top of page

Les Fourberies de Scapin au Théâtre Marignan : Une mise en scène audacieuse et envoûtante



La troupe de comédien(ne)s @Christian Jonik

L'adaptation théâtrale du Théâtre Marignan des "Fourberies de Scapin" apporte un souffle contemporain à l'œuvre intemporelle de Molière. L'histoire, un enchevêtrement de tromperies et d'astuces, nous présente Scapin, un valet ingénieux, qui tisse une toile d'intrigues pour aider les jeunes amoureux, Octave et Léandre, à surmonter l'opposition de leurs pères à leurs unions amoureuses.


La performance de Luigi Di Giovanni est remarquable ; il se glisse dans la peau de Scapin avec une aisance et une énergie qui donnent au spectacle son rythme effréné. Son jeu d'acteur, à la fois précis et débordant d'inventivité, illumine la scène et donne une dimension nouvelle au personnage, le rendant aussi tangible que truculent.



Scapin et Hyacinte (Luigi Di Giovanni et Aurélie Hendrickx) @Christian Jonik


Le choix audacieux d'introduire des éléments dialectaux wallon carolo enrichit la pièce, créant un lien direct avec le public local. Cette familiarité linguistique, loin d'altérer le texte original, lui insuffle une vie nouvelle, rendant le dialogue plus croustillant et la satire sociale plus immédiate.


Le spectacle, dans son ensemble, est une célébration de la théâtralité, mettant en évidence le pouvoir du théâtre de se réinventer tout en préservant son essence. Les comédien(ne)s interagissent avec le public, brisant le quatrième mur avec une facilité désarmante, impliquant les spectateurs dans le récit, et transformant la pièce en une expérience collective exaltante. De plus, le décor conçu avec ingéniosité transporte le public dans l'univers vivant et coloré de la pièce, ajoutant une profondeur visuelle à la représentation.



Scapin et Argante (Luigi Di Giovanni et Olivier Clément) @Christian Jonik


Cette chronique ne saurait être complète sans applaudir le travail du metteur en scène Bernard Lefrancq et de toute la troupe, qui ensemble, ont créé un spectacle à la fois respectueux de l'héritage de Molière et résolument ancré dans le présent, une véritable prouesse théâtrale. Au Théâtre Marignan, du 2 février au 25 février 2024 à 6000 Charleroi :

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page