top of page

Dom Juan : un regard féministe sur le séducteur mythique



"Dom Juan", la pièce emblématique de Molière, est souvent perçue comme l'histoire d'un séducteur impénitent, un homme qui dédaigne les normes morales et religieuses de son époque. Cependant, à travers le prisme du féminisme de la deuxième vague, cette œuvre se révèle être bien plus qu'une simple chronique des aventures d'un libertin. Elle devient un témoignage puissant des dynamiques de genre et du pouvoir masculin sur les femmes.

Dom Juan, le protagoniste, incarne l'archétype du patriarcat : un homme qui utilise son statut social et son charme pour manipuler et séduire les femmes à sa guise. Chaque conquête de Dom Juan est un reflet de la domination masculine, où les femmes sont réduites à des objets de désir et de plaisir, dénuées de leur propre agence ou volonté.

À travers les interactions de Dom Juan avec les femmes, Molière expose subtilement les failles et les injustices d'une société qui valorise la virilité toxique. Les femmes dans la pièce, bien que souvent reléguées au second plan, symbolisent la résistance face à l'oppression masculine. Elles sont les victimes silencieuses d'un système qui glorifie la conquête et la débauche.

Le féminisme de la deuxième vague, avec son accent sur la libération des femmes et la dénonciation de l'oppression systémique, offre une lecture critique de "Dom Juan". Cette perspective met en lumière le comportement destructeur du protagoniste, non pas comme un simple libertinage, mais comme une manifestation de la misogynie et de l'abus de pouvoir.

En fin de compte, "Dom Juan" n'est pas juste l'histoire d'un homme défiant les conventions, mais une exploration de la dynamique de pouvoir entre les sexes. Molière, peut-être involontairement, offre un miroir de la société patriarcale et des dommages qu'elle inflige, non seulement aux femmes mais aussi à l'intégrité morale des hommes eux-mêmes.

La pièce devient ainsi un appel à la réflexion et à la prise de conscience des inégalités de genre, un témoignage intemporel qui résonne encore avec force dans le discours féministe moderne.

Aurore Van Opstal

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page